À partir de 2008, la France a entamé une diplomatie spéciale sur cette question, avec un représentant spécial pour la bioéthique et la responsabilité sociale des entreprises (actuellement occupé par Geneviève Jean-Van Rossum), dont le rôle principal est de participer activement à la plupart de ces négociations. Elle peut s'appuyer sur l'engagement fort de la France en matière de RSE aux niveaux européen et international et sur ses travaux novateurs dans divers domaines (notamment les rapports non financiers), ainsi que sur la plate-forme RSE rattachée au Premier ministre.

 
 

Contact

Laissez-nous un message si vous souhaitez avoir plus d'informations ou rentrer en contact avec nous